En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Emploi

Les candidatures (lettre de motivation et CV) doivent être adressées à :

Conseil départemental de la Charente
Pôle des ressources humaines et relations sociales
31 boulevard Emile Roux
CS 60 000 
16917 Angoulême Cedex 9

Médecins spécialistes en médecine générale

Dans le cadre d’un projet de territoire innovant,
le Département de la Charente recrute
des médecins spécialistes en médecine générale pour créer des centres de santé départementaux !

Placé idéalement au cœur de la Région Nouvelle Aquitaine, le département de la Charente riche de près de 350 000 habitants offre l’avantage d’une remarquable qualité de vie, à 1h40 de Paris, à mi-chemin entre Bordeaux et Poitiers.

Entre mer et montagne, Royan, les Pyrénées, et l’Espagne pour un autre dépaysement, la Charente recèle aussi ses propres trésors touristiques et culturels, alliant histoire et modernité. Son économie témoigne de cette richesse qui allie le cognac et le pôle Image (bande dessinée, animation, jeux vidéo et tournages, …).

Conscients des richesses et des potentiels de leur territoire, les élus du Conseil départemental de la Charente ont décidé de renforcer l’attractivité de leur département et d’améliorer la présence médicale en Charente au service de ses habitants.

La Charente possède 7 centres hospitaliers, dont 1 spécialisé en santé mentale avec des unités rayonnant sur tout le territoire et des cliniques privées complétant cette offre de soins, à laquelle s’ajoutent 23 maisons de santé pluridisciplinaires en activité ; de nombreux projets sont en cours pour étoffer encore cet accès aux soins. 

Dans cette perspective, le Conseil Départemental de la Charente recrute une équipe de dix médecins généralistes salariés, secondés par un pool d’assistants administratifs. Cette équipe sera appelé à exercer en médecine générale au sein des centres de santé, par le biais de consultations dans des antennes locales et de visites à domicile si besoin.

Le statut de médecin de salarié de centre de santé permettra à ces praticiens :
- un exercice professionnel sécurisé, regroupé et coordonné ;
- un allègement des charges administratives ;
- une diversification des activités ;
- un accès facilité à la télémédecine ;
- une collaboration pluri professionnelle, en intra et extra centre de santé
- un équilibre vie professionnelle – personnelle (flexibilité d’exercice possible).

Vous souhaitez vous inscrire dans le cadre d’un projet novateur,
dans un territoire en pleine mutation : rejoignez-nous !

Renseignements et contact auprès de Mme Fanta DIALLO, par mail (fdiallo@lacharente.fr) ou par téléphone (05 16 09 76 85)

Médecins spécialistes en médecine générale (Pdf 108 Ko)

Coordinatrice Santé au Travail

Au sein du Pôle ressources humaines et relations sociales, sous la responsabilité du Chef du service environnement social du travail, la coordinatrice Santé au Travail participe à la définition et à la mise en oeuvre de la politique d’optimisation des ressources humaines et assure le développement de la politique de prévention des risques professionnels en faveur des agents du Conseil départemental, notamment dans les domaines de la santé et du handicap.

Missions :

  • Accompagnement des agents dans le cadre de restrictions médicales et de problématiques de santé
  • Accompagnement et suivi des agents en situation de handicap
  • Mise en place d'actions de prévention
  • Fonctions transversales

Les candidatures (lettre de motivation et CV)
 devront être adressées au Pôle ressources humaines et relations sociales
 au plus tard, le 1er juillet 2019

Coordinatrice Santé au Travail (Pdf 174 Ko)

Chef de service établissement, évaluation et contrôle

Placé sous l’autorité hiérarchique de la Directrice de la protection de l’enfance, le chef de service établissement, évaluation et contrôle a pour mission de coordonner, de sécuriser et de contrôler les fonctions administratives et financières de la Direction de la protection de l’enfance. Il est l’interlocuteur privilégié des prestataires, notamment dans le cadre des CPOM, mais également des différents partenaires dans le cadre de l’instruction des subventions. Il contribue à la définition des orientations et des objectifs stratégiques en matière de protection de l’enfance, à leur mise en oeuvre, leur évaluation, en lien avec les services concernés et les partenaires. Il assure le management hiérarchique de quatre agents.

Missions :

Tarification des ESSMS
- examen et analyse des propositions budgétaires des organismes gestionnaires (lieux d’accueils, prévention spécialisée, aides à domicile, mesures de milieu ouvert, etc.),
- rédaction des rapports motivant la tarification et l’arrêté,
- justification des positions en cas de recours des dits organismes,
- contrôle des conditions de fonctionnement (caractéristiques techniques et architecturales de l’établissement, spécificités de l’organisme gestionnaire, approche organisationnelle),
- négociation et évaluation des objectifs contractuellement définis avec les dirigeants des associations prestataires en lien avec les orientations de la DPE (CPOM)
- conseil et orientation en matière de réglementation et de gestion.

Évaluation et contrôle des dispositifs, des procédures et des lieux d’accueil
- sécurisation des procédures,
- prévention des risques financiers (tableaux de suivi d’exécution, inventaire, etc.),
- constitution d’un périmètre sensible,
- analyses financières, structuration des coûts, plans de financement,
- audits des chaînes administratives et comptables des gestionnaires,
- mise en place d’outils de contrôle de gestion (requêtes, tableaux de bords, etc.),
- préparation du budget annuel en lien avec la Directrice de la protection de l’enfance,
- instruction et suivi de l’ensemble des subventions,
- supervision des délibérations et diffusion,
- production de bilans annuels (activité, social, expérimentations, etc.),
- optimisation des financements dans le cadre de nouveaux appels d’offres (captation de flux extérieurs, mécénat, etc.),
- évaluation et contrôle des dispositifs d’accueil,
- suivi des aides financières et de l’activité des associations d’aide à domicile (TISF, AVS)

Les candidatures (lettre de motivation et CV) devront être adressées au Pôle des ressources humaines et relations sociales au plus tard, le 26 juin 2019

En savoir + : Chef de service établissement, évaluation et contrôle (Pdf 171Ko)