L’histoire de la route départementale 674

La construction et l’entretien des chaussées sont des enjeux majeurs pour assurer la mobilité et la sécurité routière des charentaises et des charentais. Cependant, ces activités peuvent générer une quantité importante de déchets, notamment les matériaux de chaussée en fin de vie. C’est pourquoi, une approche plus durable a été mise en place par le Département de la Charente pour répondre à ces défis mis en œuvre par Eurovia à travers leur procédé de retraitement en place (Recyclovia®). Cette technique vertueuse permet de réutiliser et valoriser les matériaux existants pour la construction de nouvelles chaussées, offrant ainsi des avantages environnementaux, économiques et techniques.

Cette route initialement construite il y a plusieurs décennies a déjà fait l’objet d’un 1er recyclage en 2009. Depuis, compte tenu du trafic et de son vieillissement, la structure de chaussées s’était dégradée. Plutôt que d’opter pour une reconstruction classique avec de nouveaux matériaux, le Département a choisi de réhabiliter cette route de manière durable et économique.

La technique choisie par le Département consiste à traiter et réutiliser les matériaux issus du rabotage de l’ancienne chaussée en fin de vie. De plus, ce processus utilise une technique de recyclage à froid, ce qui est beaucoup moins énergivore par rapport aux méthodes de constructions traditionnelles.

Cette solution d’avenir a pour principal avantage d’amoindrir son impact environnemental. En réutilisant les matériaux des chaussées existantes, on évite l’extraction de nouvelles ressources naturelles, la production d’énergie nécessaire à la création de nouveaux matériaux, mais également la génération de déchets de construction et de démolition. Tout ceci contribue à la préservation des ressources naturelles et à la lutte contre le changement climatique grâce à un bilan carbone moindre. De plus, la cadence de ce processus est très rapide. En effet, dans le cas de la RD674, les ouvriers ont réalisé plus d’un kilomètre en seulement une journée. Ainsi, les automobilistes peuvent circuler de nouveau normalement le soir même. Dans le cas présent, la route recyclée dégradée de 1er génération est fraisée et les matériaux réutilisés pour construire une route recyclée de 2ème génération. Outre les bénéfices environnementaux, cette technique offre également des avantages économiques. En récupérant et en recyclant les matériaux des chaussées existantes, on réduit les coûts liés à l'achat de nouvelles matières premières, à l'élimination des déchets et aux couts de transport associés.

Le multi-recyclage des chaussées a fait l’objet d’un programme national de recherche, lancé en 2014, qui a permis d’étudier la faisabilité d’une telle démarche. Ce chantier est donc innovant puisqu’il fait partie des 1ers à être réalisé dans ce cadre.

En conclusion, cette approche durable offre de nombreux avantages, telles que la réduction de la consommation d'énergie, des émissions de gaz à effet de serre et de la production de déchets de construction, tout en favorisant la préservation de l’environnement et la durabilité des infrastructures routières. De plus, cette technique d’amélioration des sols a permis de renforcer la structure de la route. Par ailleurs, au regard de la problématique environnementale, la possibilité de multiplier les périodes de recyclage des matériaux de chaussée est un enjeu majeur pour le Département. Ce processus vertueux est une solution prometteuse pour la réhabilitation des routes du département en fin de vie. Il représente une approche moderne et responsable de la construction et de l’entretien des infrastructures routières.

Et aussi...

Tentez de remporter des places pour le match de l'ACH

Vous voulez assister au match de l'ACH aux couleurs du Département contre Bruguières Occitan...

Etat des routes départementales inondées

Le 02/04/2024 

Après un passage en vigilance orange quant au risque de crues le week-end de...

9 avril 2024 : Café citoyen - La démocratie est-elle dépassée ?

Café citoyen - La démocratie est-elle dépassé ? 

RDV le 9 avril de 18h30 à 21h15, au bar à bière la...