En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Villa en BD

Cette semaine, nous avons choisi de vous faire découvrir la villa gallo-romaine d’Embourie, illustrée par Isabelle Dethan, auteure de bande-dessinée. Cette illustration est une proposition inspirée des décors de fresques retrouvés dans la villa des Châteliers.

L’artiste vous propose de vous plonger au cœur du triclinium d’une riche villa gallo-romaine… Alors c’est parti, laissez-vous guider en plein banquet !

Le triclinium à l’époque romaine désigne le lit, la banquette sur lequel les Romains s'allongeaient pour prendre les repas. Par extension, il désigne aussi la pièce de la riche villa ou domus (en ville) dans laquelle sont disposés les triclinia, pièce qui peut s’apparenter à notre salle à manger actuelle.
Cette pièce, généralement la plus décorée de la maison, s’organise autour de la mensa (table) autour de laquelle sont disposés en U les triclinia ou banquettes. Des lampes à huile en bronze ou en terre cuite étaient suspendues ou posées pour l’éclairage. Chaque lit peut recevoir 3 convives, séparés par un coussin (pulvinar) et couchés transversalement vers la table. Chacun s’appuie sur son coude gauche. Les places sont attribuées en fonction du rang, du niveau de richesse, de l’estime ou de l’amitié avec le maître de maison.
Les convives mangeaient avec les doigts et jetaient leur nourriture par terre. Les esclaves servaient les plats et apportaient les rince doigts. Chaque invité apportait sa serviette pour se protéger. En fin de repas, on pouvait emporter les restes du banquet dans sa serviette.
Le triclinium est souvent une salle luxueuse qui pouvait ouvrir sur l’atrium (cour intérieure de la maison) et s’ornait des plus beaux décors.

Ainsi à Embourie, il a été imaginé que la grande salle à abside mise au jour lors des fouilles, ouverte probablement sur une cour intérieure, aurait pu être le triclinium de la riche villa. En suivant cette logique, il est proposé d’orner les murs de cette pièce avec l’un des ensembles peints les plus prestigieux et les mieux préservés retrouvés lors des fouilles à Embourie : l’ensemble des masques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la villa gallo-romaine d’Embourie, consulter leur site internet : www.villa-gallo-romaine-embourie.com et surtout n’hésitez à venir la visiter !

Et si vous souhaitez découvrir le travail d’illustration d’Isabelle Dethan sur la villa d’Embourie, consultez notre rubrique « Archéologie – Sites en image »

 

Crédits photos : Isabelle Dethan