En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

COURS A DISTANCE, LA PAROLE AUX USAGERS

La crise sanitaire actuelle a obligé notre école à fermer ses portes une seconde fois. Néanmoins les enseignants de l’EDM se sont mobilisés pour maintenir les cours à distance. Vous pouvez retrouver quelques témoignages de nos enseignants dans l’article Cours à distance de l’EDM saison 2. Dans ce nouvel article nous souhaitions donner la parole aux parents pour avoir leur point de vue sur les cours en télétravail qui ont été mis en place par les enseignants de l’EDM.

Voici quelques témoignages de nos usagers.

Sylvie, élève adulte en saxophone et son fils Jules, 9 ans, élève en guitare
« Après un printemps chaotique, par manque d’outils numériques et de compétences techniques, puisque les cours en visio, nous n’en avions jamais eu, nous sommes devenus plus à l’aise dans l’utilisation de ces outils au fil des semaines et des mois. Et ça a été un mal pour un bien, au final, car nous ne nous y serions pas mis si vite si nous n’y avions pas été contraints de le faire. Ayant la chance d’avoir un bon fonctionnement du réseau internet, nous avons eu des temps de cours équivalents à un vrai cours en vis-à-vis. Du point de vue de la qualité de l’enseignement, autant pour les cours de FM que pour la pratique instrumentale, nous avons pu avancer autant, je pense, qu’en présentiel. Skype, les visios et le padlet sont des outils offrant des fonctionnalités qui permettent vraiment d’être pleinement avec son prof. Il peut faire cours tout en proposant des apports documentaires en direct (enregistrement d’un extrait, mise des devoirs en ligne, possibilité de faire des envois rapides….). Tout ça en restant en pantoufle chez soi !? C’est le pied, bien pratique en fin de compte. Voilà notre bilan positif.
Et bravo à vous tous car cette façon de faire cours vous a donné beaucoup de travail, plus qu’en cours traditionnel et ce n’est pas fini je pense. »

Frédéric, élève adulte en violoncelle, et sa fille Laila, 8 ans, élève en saxophone

« Laila vit plutôt bien les cours de saxophone ayant débuté cette année. Pour les cours de formation musicale (FM), le travail est déposé sur une plateforme et il est impossible pour nous de les suivre du fait des devoirs scolaires à réaliser. Nous travaillons le mercredi après-midi et la FM nécessite un accompagnement important donc irréalisable. C'est d'ailleurs parce que nous n’avons pas le temps d’assurer un accompagnement que nous l'avons inscrite. C’est donc un gros point négatif car depuis l'arrêt en présentiel, aucun cours n'a pu être suivi.
Pour ma part, ma pratique du violoncelle est très difficile, cela est peu motivant et le retour est extrêmement pauvre. Je n'ai suivi que deux cours et pas du tout envie de poursuivre à distance. Le retour audio est horrible et la visibilité tout autant, cela coupe sans arrêt quel que soit le support. Je préfère attendre la reprise en présentiel. »

Océane, 14 ans, élève en guitare et formation musicale
Cassiopée, 7 ans, élève en trompette et formation musicale
« Nous tenions sincèrement à remercier l'investissement des professeurs de musique pour le suivi des cours, pour tous les conseils donnés à travers différentes applications et plateformes musicales.
Malgré ce confinement qui pénalise l'apprentissage, ils ont toujours eu une oreille attentive et une disponibilité sans faille. Merci à eux et à très vite nous l'espérons. »

Pia, 6 ans, élève en éveil musical
Paul, 6 ans, élève en éveil musical et initiation trompette 
Inès, 11 ans, élève en flûte traversière

« Pour le jardin musical, malgré le travail du professeur, nous n'avons pas fait grand-chose… Il fallait imprimer des papiers et être derrière les enfants pour manier l’ordinateur... Et je n’ai pas eu le temps. Les jumeaux n’ont donc pas eu d’éveil musical pendant le confinement. Paul qui débute la trompette a eu du mal à suivre le cours à distance, le son étant mauvais et la distance l’impressionnait. Mais le prof a été très présent et très patient ! Merci encore. Pour Inès, elle n’a pas réussi à faire sa formation musicale seule. Il est très difficile de trouver le temps à distance alors que la vie de famille, bruyante et rythmée continue. Inès qui dort avec sa petite sœur devait aussi respecter son rythme. Elle a réussi à travailler sa flûte mais les cours à distance ont été compliqués pour elle, du fait des problèmes de connexion, de ponctualité de notre part et du son qui n’était pas bon. »


Eliott, 13 ans, élève dans l’orchestre Eolus band
Félicie, 10 ans, élève en flûte traversière et dans l’orchestre Eolus band

« Après concertation auprès de nos enfants inscrits à l'EDM, voici leur ressenti par rapport aux cours en visio. Ils ont apprécié que leurs cours soient maintenus et continuer à pratiquer sous le regard de leur professeur était important pour eux. Ils sont, par contre, d'accord l'un et l'autre pour dire que la visio n'est pas idéale pour bien apprendre et comprendre, les problèmes techniques perturbant parfois les cours...
Nous, parents, nous avons également bien apprécié que les cours soient maintenus et sommes conscients et très reconnaissants de l'investissement des professeurs pour le maintien des apprentissages dans ses conditions non idéales. Nous avons cependant hâte que la reprise des cours en présentiel soit effective, cours individuels mais également pratique en orchestre qui manque cruellement à nos enfants ! »