En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

#4 Objet insolite

Alors, vous avez réussi à découvrir ce qui se cache derrière cette énigme ?

J’ai deux orthographes

Je ne sers pas à me racler la peau, je ne suis pas un strigile

Sans moi tu ne sauras pas ce qu’il y a dedans

Je fais partie des objets du quotidien,

Je suis … 

Non il ne s’agit pas d’un pic à glace, ni d’une faucille, ni même d’un couteau.

Notre objet archéologique du jour est une clé ou clef gallo-romaine retrouvée lors de fouilles anciennes à Chassenon au lieu-dit Les Coutis dans les années 30-40. Elle fait partie de la collection Périllaud, propriété de la Mairie de Rochechouart.

C’est une clé pour l’immobilier. La partie courbe de cette clé en fer était introduite dans la serrure et fonctionnait par soulèvement de chevilles et translation. La clé était passée dans le trou dont la pointe s’y engage, puis la tige prend appui sur le bas de la fente du trou et engage un mouvement de translation par basculement de la clé. Le pêne coulisse dans les picolets, puis il sort de la gâche et le vantail s’ouvre.

L’extrémité opposée plate indique que cet objet pouvait se porter à la ceinture. Les éléments métalliques sont avec ceux en os parmi les seuls fragments conservés des meubles en bois aujourd’hui disparus.


N’hésitez pas à découvrir en image le fonctionnement de cette clé. Ce croquis est extrait du livre L’art de la serrurerie gallo-romaine. L'exemple de l'agglomération de Vertault, publié aux Editions Universitaires de Dijon en 2009. 

Dimensions : Longueur totale : 18,4 cm.

Crédits photos : CD16