En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

GIP Charente Solidarités

A quoi sert... GIP Charente Solidarités

Récemment la Charente était citée en exemple par une radio nationale pour sa capacité à prévenir les expulsions locatives et donc à éviter des drames humains : en 2018, sur 511 ménages concernés, 498 d’entre eux ont été accompagnés vers une solution alternative. Ce qui a limité à 13 le nombre d’expulsions effectives. 

Même exemplarité pour la lutte contre l’habitat indécent : 70% de quelque 6 000 logements contrôlés depuis 2002 ont été rénovés... 

Le mérite en revient au Conseil départemental et à un ensemble de partenaires* qui, unis au sein du GIP (Groupement d’intérêt public) Charente Solidarités, mènent des actions tous azimuts pour que les ménages charentais les plus modestes disposent de logements dignes et durables.

Créé en 1997 pour mettre en oeuvre le Plan départemental d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées, le GIP Charente Solidarités, présidé par Pierre-Yves Briand, vice-président du Conseil départemental en charge de la solidarité urbaine et de l’habitat et dirigé par Gervais Rougier, a pour adhérents auprès du Département, les neuf communautés d’agglomération et de communes, l’Etat, la CAF, la MSA, les bailleurs publics et privés, des associations, les énergéticiens et les distributeurs d’eau. 

A accorder des aides financières

Par délégation du Département, le GIP gère le Fonds de solidarité Logement (FSL). Il s’agit d’aides financières attribuées sous conditions de ressources et après examen en commission. Quelque 5 000 ménages charentais en ont bénéficié en 2018 :

soit pour devenir locataire (dépôt de garantie, 1er mois de loyer...), soit pour solder des impayés de loyers, des dettes d’énergie ou d’eau. 

Un ménage qui, en raison de vraies difficultés, se retrouve dans l’incapacité ponctuelle de régler une facture de gaz peut ainsi bénéficier d’une aide qui soldera sa dette et lui permettra de repartir du bon pied. 

A attribuer les aides du Département à l’amélioration de l’habitat

Selon la volonté du Département, ces aides sont destinées aux Charentais - 488 ménages en 2018 - très modestes dont le revenu pour une personne seule n’excède par 13 000 euros annuels (revenu fiscal de référence). 

Si vous êtes propriétaire occupant de plus de 65 ans, vous pouvez, sous conditions de ressources, obtenir une aide (plafond: 4 500 euros) pour des travaux de maintien à domicile. Un chantier assez courant qui consiste à remplacer une baignoire peu accessible par une douche à l’italienne pourra ainsi être subventionné à hauteur de 90%.

Si vous êtes propriétaire occupant vous pouvez, sans conditions de ressources, obtenir une aide (plafond: 3 000 euros) pour des travaux d’amélioration thermique.

Si votre logement est insalubre, vous pouvez obtenir une subvention allant jusqu’à 4 500 euros et à laquelle peuvent s’ajouter d’autres aides.

A vous accompagner...

  • Pour mettre votre logement aux normes. Depuis 2002, le GIP pilote la lutte contre l’habitat indigne dans le département, effectue des contrôles de décence sur demande des locataires et accompagne les rénovations. Depuis 2007, un dispositif complémentaire s’applique en particulier à l’habitat insalubre. Ces aides peuvent bénéficier par exemple à des propriétaires occupants âgés (sous conditions de revenus) qui n’ont plus les moyens d’entretenir leur logement et qui vivent dans un environnement très dégradé, préjudiciable à leur santé.
    En 2018, 265 logements non décents ou insalubre ou en péril ont été contrôlés.
  • Comme dit plus haut, si vous avez reçu un acte d’huissier et que vous risquez d’être expulsé de votre location.
  • Si vous rencontrez des difficultés pour trouver un logement et/ou gérer votre budget. 465 ménages ont été aidés en 2018.
  • Si votre logement risque d’être saisi (si vous êtes propriétaire ou accédant à la propriété). En 2018, une aide a été apportée à 43 ménages.
  • Dans la gestion, avec votre accord, d’une partie de vos prestations sociales afin d’honorer le règlement de votre loyer et de certaines charges. 15 ménages ont souhaité cette aide en 2018.
  • En vous apportant une réponse, via la cellule de recours, si vous n’avez pas ou plus de solution logement. En 2018, une solution a été apportée à 107 ménages.

Pour bénéficier d’aides et de conseils 


GIP Charente Solidarités

50, rue Louis Pergaud, Angoulême

05 45 24 46 46

Antenne place Jean Monnet, Cognac 

05 45 35 25 64

Et aussi...

La Charente obtient le label « Terre de Jeux 2024 »

L’année 2024 sera marquée par un événement planétaire : l’organisation en France des Jeux olympiques...

Pour des courses sportives écoresponsables après le confinement

Faire du sport c’est bien. Faire du sport et rester respectueux de la planète c’est encore mieux ! D...

Rénover pour mieux vieillir

Extrait du Charente Mag n°100 - Avril 2020

Une douche à l’italienne avec sol antidérapant, un...