En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Cognac : Démolition du Pont de Châtenay

Situé au nord est de Cognac, le boulevard de Châtenay (route départementale n° 24) enjambe le fleuve Charente et le Solençon (bras de la Charente) via une série d’ouvrages d’art routiers (ponts et murs de soutènement).

Cet axe routier très emprunté par les Cognaçais est une pénétrante importante pour la ville de Cognac.

Petit rappel historique : 

En 1872, la rectification du chemin de grande communication de Barbezieux à Macqueville est programmée. Le premier pont de Châtenay est construit en 1878 (pont voûte en maçonnerie) puis reconstruit après la seconde guerre en 1950 par un pont en béton armé.

Malgré sa valeur patrimoniale, le pont de Châtenay, long de 63 mètres, doit aujourd’hui, pour des questions de sécurité, être démoli et reconstruit.

Les murs de soutènement qui supportent le boulevard, construits à la même époque que l’ancien pont en maçonnerie, souffrent de nombreuses pathologies liées au vieillissement et aux contraintes auxquelles ils sont soumis. 

Face aux enjeux importants de cette infrastructure routière, l’assemblée départementale a validé, lors du budget primitif 2018 au titre des grands travaux routiers, le projet de réhabilitation du boulevard de Châtenay et des ouvrages associés.

Cette opération de plus de 4 millions d’euros va être engagée en mars 2019 pour s’achever pour l’été 2020.

En savoir + : Pont de Châtenay

Et aussi...

Jouez au jeu de l'été !

Tout l'été, répondez à une question et participez au tirage au sort du jeu de l'été afin de gagner...

Votre été en Charente : Mode été activé

Découvrez toutes les activités proposées cet été en Charente. Nuits archéo, ciné drive-in, été actif...

Inauguration de la reconstruction du pont de Châtenay

Inauguration de la reconstruction du pont de Châtenay, un chantier colossal et impressionnant qui...