En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Brie-Champniers : nouveau plan de vol

Extrait du Charente Mag n°100 - Avril 2020

Avec l’implantation, en mai dernier, de l’école Airbus de pilotes de ligne, la présence de l’entreprise Héli-Union Training Center, l’essor programmé de l’aviation d’affaires, de loisirs... l’aéroport d’Angoulême Cognac a tourné la page des vols commerciaux pour devenir un pôle de référence en formation et maintenance aéronautiques.

Afin d’adapter l’équipement de Brie-Champniers à son nouveau rôle, le Syndicat mixte des aéroports* de Charente (SMAC), propriétaire et exploitant, lance un ambitieux programme de travaux (4,5 M d'euros, avec l’aide de la Région).

Le chantier, qui sera livré en 2021, consiste en un agencement novateur du site, garant  d’une dynamique et d’une sécurité accrues. Le point majeur est l’agrandissement du parking avions (30 000 m2 de chaussée en plus) avec une trentaine de postes (abrités ou non) de stationnement et deux accès supplémentaires à la piste principale appelés taxiways. Sont aussi prévus des aires de point fixe, une hélisurface, un taxilane de contournement et de nombreux marquages au sol adaptés.

Depuis 2018**, le SMAC est composé de trois membres financeurs, (Département 45 %, GrandAngoulême 45 % et Chambre de commerce et d’industrie 10%) met ainsi en oeuvre  sa nouvelle stratégie* : développer des activités aéro-industrielles en lieu et place des lignes commerciales jugées peu pertinentes face à la concurrence de La Rochelle, Limoges ou Poitiers.

Brie-Champniers héberge depuis 2003 l’entreprise Héli-Union Training Center (école de pilotage d’hélicoptères, 30 salariés). En 2019, l’implantation par Airbus, déjà présent sur site depuis 2014 via sa filiale Cassidian Aviation Training Services (maintenance d’avions militaires et civils), de sa Flight Academy Europe a récompensé les orientations du SMAC.

L’école de pilotes de ligne, unique en Europe, dispose là d’un espace aérien sur mesure pour ses élèves (45 aujourd’hui, 200 à l’horizon 2024). Et a l’intention de doubler le nombre de ses salariés, passant de 41 à 86 personnes en 2023. Airbus va aussi se doter, sur place et à proximité, d’une résidence d’hébergement pour ses cadets et d’un bâtiment-école. 

Avec l’aménagement structurant porté par le SMAC, l’aéroport sera en capacité d’absorber un nombre croissant de mouvements d’aéronefs (avions-école de 4 places dernière génération), quelque 50 000 envisagés en 2021 contre 25 000 en 2019. Le site pourra accueillir de nouvelles entreprises, sur zone ou à proximité, et favoriser le développement de l’aviation d’affaires en lien avec le négoce du cognac. 

Le projet est dimensionné pour générer davantage de retombées économiques directes (taxes d’aéroport) et indirectes pour le territoire (salariés, élèves, client d'affaire). L’aéro-club d’Angoulême, très actif et fort de deux cents licenciés, profitera lui aussi du renouveau de l’aérodrome charentais.

Consulter le Charente Mag n°100 en ligne


* Le second aéroport (zone civile), situé à Cognac, doit être mis en vente.

** A cette date et après avoir mis fin au contrat de la société chargée d’exploiter l’aéroport pour non réalisation de l’objectif qui était de développer des vols low cost, le SMAC a opté pour la régie directe.

Et aussi...

Pont de Châtenay : Vidéo

L'opération de Châtenay à Cognac (RD 24) en quelques chiffres c'est : 

  • 2 ponts
  • 5 murs de...

Centres de santé : période estivale

Centre de santé départemental du Nord Charente :

2A rue Traslefour à Aigre
(au sein de la Maison de...

Labellisation de la station Sports Nature de Mansle

Retour en image sur la labellisation de la station Sports Nature de Mansle sur le site du Champion...