En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

2020 : Année de la BD

Extrait du Charente Mag n'°100 - Avril 2020

Avec le lancement de « 2020 – Année de la BD » en janvier dernier lors du Festival international d’Angoulême, la France a choisi de mettre la bande dessinée à l’honneur. Partout sur le territoire, ce sont près d’un millier d’événements, animations... qui célèbrent la BD et ses auteurs. La Charente, berceau de la bande dessinée, n’est pas en reste et compte plus d’une centaine de rendez-vous dédiés à la bande dessinée, qui ont eu ou auront lieu dans tout le département. Le Conseil départemental a lui aussi choisi de s’inscrire dans cette année exceptionnelle. En partenariat ou aux côtés de la Cité de la Bande Dessinée, les services du Département se sont mobilisés pour renforcer la reconnaissance et la place du 9e Art, tout en soutenant les nombreux auteurs charentais. Nous vous présentons les grands projets initiés par le Département pour cette formidable Année de la BD.

DIRECTION DE L’EDUCATION ET DE LA CULTURE

Un auteur de BD en résidence au collège Marguerite de Valois

Depuis novembre dernier, les élèves de 6e du collège Marguerite de Valois et deux classes de primaire des écoles Émile Roux et George Sand sont en pleine création d’une bande dessinée. Pour cela, ils sont accompagnés par un auteur charentais, Tristoon, qui les guide dans la création et l’édition de leur oeuvre collective. Ce projet s'inscrit dans le cadre du plan « Ambition réussite collège - ARC2025 » dont l’objectif est de favoriser la réussite scolaire des jeunes charentais. Cette bande dessinée leur permet de découvrir le monde de la création artistique mais aussi de favoriser l’accès à la lecture et à l’écriture. Chaque classe engagée dans cette aventure bénéficie de 35 heures dédiées pour mener à bien ce projet financé en grande partie par le Département.

DIRECTION DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA CULTURE

Des ateliers dans tous les Territoire d’Action Sociale

Les différents territoires d’action sociale (TAS) de Charente (Ruffecois, Angoumois, sud et ouest Charente, Charente Limousine), disposent tous de Maisons départementales des solidarités qui sont chargées des questions liées aux soins et à la santé, à la parentalité, à l’insertion, au handicap, aux personnes âgées... Afin de promouvoir la BD auprès des publics éloignés de la culture, la Cité et les différents TAS ont initié une action collective. Objectif : réaliser des planches de BD qui seront compilées dans une exposition ou un ouvrage commun. Les personnes désireuses de s’engager sur cette nouvelle action – que ce soit des enfants, des bénéficiaires des minima sociaux, des parents seuls – pourront « plancher » sur les thèmes choisis : les gestes éco-citoyens et le développement durable. Un auteur professionnel de BD accompagne la mise en oeuvre de ce projet aux côtés des médiateurs de la Cité.

DIRECTION DE LA SOLIDARITÉ

Le Département soutient les auteurs de BD allocataires du RSA

La Département de la Charente met en place, en partenariat avec la Cité, un dispositif en direction des auteurs allocataires du RSA. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du « plan pauvreté ». Alors que la bande dessinée est reconnue comme un art à part entière, le secteur connait une réelle fragilisation de la condition des auteurs au niveau national comme local. Aussi, le Conseil départemental de la Charente s’engage et développe une offre de services dédiée à ces auteurs. Le Département les accompagne ainsi individuellement afin d’explorer les voies de professionnalisation éventuellement nécessaires, les formations, certifications et concevoir des séances d’information collectives autour des métiers, du droit social et fiscal, des statuts, du développement d’activité… Le Département souhaite également améliorer l’accès des auteurs en situation précaire à l’offre de services départementaux et de ses partenaires dans les domaines médico-social et socioprofessionnel (activation des aides mobilité, des aides financières, aides au logement...) Accroître la visibilité des auteurs bénéficiaires du RSA fait également partie de ce plan avec notamment des séances de mise en relation pour créer de nouvelles opportunités de travail ou la création d’outils spécifiques. Les professionnels des services RS A et les travailleurs sociaux charentais sont désormais formés aux spécificités des métiers de l’image.

DIRECTION DE LA CULTURE

Dix-huit auteurs charentais s’exposent dans les bibliothèques

Le Service départemental de la lecture (SDL) a souhaité mettre en avant les talents charentais de la BD en accueillant une exposition itinérante dans les différentes bibliothèques du territoire. Cette oeuvre collective intitulée « Chorégraphie » s’articule autour du thème de la danse. 18 auteurs du collectif charentais Café Creed ont ainsi chacun réalisé une planche dessinée sur la danse de leur choix : la tarentelle et le Sacre du printemps, l’Après-midi d’un faune dansé par Nijinsky, le Festnoz, la danse de l’araignée paon, le Krump… et bien d’autres encore. Des animations et des visites commentées par les dessinateurs eux-mêmes font également partie de ce projet visant à mettre en valeur le vivier d’auteurs charentais. L’exposition sera notamment visible à la médiathèque de Ruffec, La Canopée, du 3 au 30 novembre 2020. Les autres dates et lieux d’exposition sont en cours de programmation.

 

La Bulle des Lecteurs – Prix BD 2020

La « Bulle des lecteurs » est le prix annuel co-organisé depuis 2016 par le Service départemental de la lecture et la Cité dans les bibliothèques de Charente. Chaque année, le jury de bibliothécaires choisit de faire concourir des bandes dessinées réalisées par des auteurs de Nouvelle-Aquitaine. 6 bandes dessinées sont sélectionnées et proposées aux groupes de lecteurs volontaires pour élire la BD de leur choix. Ils sont ainsi près de 340 lecteurs Charentais à s’être plongés dans ces oeuvres. Le nom du lauréat primé sera divulgué en septembre 2020 lors d'une remise de Prix organisée au Département.

En voiture pour les « Ciné de Plein Air » aux couleurs de la BD

Crise actuelle oblige, le Département a dû adapter son programme d’animations pour cet été : pas question de se rassembler à plusieurs centaines dans un espace conscrit... à moins que ce ne soit chacun dans sa voiture ! Sur le modèle américain des séances de cinéma auxquelles on assiste depuis son véhicule, le Département propose cette année, sous réserve de l’accord de la Préfecture et du CNC, cette nouvelle formule pour profiter des Cinés de Plein Air !

L’année 2020 s’inscrivant comme un temps de célébration du 9e Art au niveau national, le Département fera (re)découvrir au public charentais des films ayant un lien avec la bande dessinée. Les films proposés ont soit pour origine une bande dessinée ou sont devenus des bandes dessinées film. Ces derniers seront d’ailleurs précédés de courts métrages « Made in Charente » sélectionnés par l’association Festival du Film Court d’Angoulême.

Aide à la création pour les auteurs

Le dispositif « coups de projecteurs » permettra au service des événements culturels du Département d’accompagner les auteurs de BD qui résident en Charente dans leurs projets d’expositions. Cette opération vise à valoriser la BD mise à l’honneur en 2020. Elle s'inscrit dans la volonté du Département d'apporter son soutien à la grande communauté d’auteurs de BD qui résident en Charente.

Musique et BD à l’École départementale de musique

Le compositeur et pianiste franco-suisse Karol Beffa a co-réalisé l’an passé un roman graphique contant la vie de Maurice Ravel. Karol Beffa propose ainsi une conférence autour de sa BD « Ravel, un imaginaire musical » à la Newfactory de la Cité à Angoulême le 12 décembre prochain, au profit des élèves de second cycle de l’École départementale de musique. La conférence sera suivie d’un concert partagé avec l’orchestre d'harmonie « Eolus Band », avec au programme l’oeuvre « Mémorial » de Karol Beffa et des pièces de Maurice Ravel.

DIRECTION DES ARCHIVES

La Grande Guerre en BD avec les élèves de Charente

En partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée, les Archives départementales ont initié en 2014 un projet à destination d’élèves charentais d’écoles primaires et de collèges, dont l’objectif se veut à la fois ludique, pédagogique et historique : il s’agit en effet de créer un strip de 4 cases sur le thème des Charentais dans la Grande Guerre. Et ce, à partir de documents d’archives (presse locale ancienne, affiches...) ainsi que de témoignages consignés dans les cahiers des instituteurs. Une façon de se plonger dans la Grande Guerre en entrant dans la peau d’archivistes et d’historiens mais aussi d’auteurs de bandes dessinées. A la suite des travaux (une séance aux Archives, une séance à la Cité), chaque élève repart avec une impression de ses travaux, grâce au concours de l’imprimerie départementale.

Fait divers et fiction dessinée : le loup en Charente

Dans la continuité de l’exposition Canis Lupus, histoire du loup en Charente conçue en 2017, les Archives départementales ont réfléchi à une déclinaison éducative des recherches documentaires réalisées. C’est ainsi qu’est née l’idée de proposer à l’adresse du public scolaire un atelier pédagogique articulé autour de la création d’une BD. Cet atelier BD qui fait désormais partie de l’offre permanente du service éducatif vise à sensibiliser le jeune public (du CM1 à la 3e) à l’intérêt historique, documentaire et patrimonial des archives tout en s’initiant à la conception d’une BD à travers la mise en image d’un fait réel. Conçu à partir de sources conservées dans les fonds d’archives, cet atelier pluridisciplinaire à la croisée du français, des sciences de la vie et de la terre, de l’histoire et des arts plastiques, porte sur Le drame de La Rochette, dernière attaque connue du loup sur l’homme en Charente le 5 octobre 1874. Il se décline en 8 séances de travail permettant aux élèves d’exprimer leur créativité et d’être les véritables acteurs de leur apprentissage.

Des recherches documentaires aux Archives, des séances d’écriture avec un scénariste, des ateliers de crayonnage, d’encrage avec un dessinateur permettent aux élèves de réaliser leur propre BD. 

Ces ateliers peuvent être réservés par les enseignants et personnalisés en fonction des demandes. Pour toute information relative à ces ateliers, rendez-vous sur archives.lacharente.fr

DIRECTION PATRIMOINE TOURISME SPORT 

La Ferme des Bouchauds accueille le célèbre Alix

La ferme des Bouchauds à Saint-Cybardeaux accueille jusqu’en octobre prochain une exposition interactive « Alix à Rome : à la recherche du casque de Spartacus », créée autour d’Alix, héros légendaire de l’auteur Jacques Martin. Cet « antic game », qui reprend les codes des escape games, propose un parcours dans la Rome antique du Ier siècle avant Jésus Christ, à travers les fac-similés de planches extraites de 4 albums de Jacques Martin. Des indices dissimulés dans quatre lieux symboliques de la Rome sous la République sont à trouver afin de pouvoir ouvrir la malle gauloise qui renferme le casque de Spartacus.

Ouverture prévue le 1er juillet 2020, sous réserve des autorisations d'ouverture des sites au public.

Cubes en BD sur les sites historiques

Le Département a donné carte blanche à des auteurs de BD pour illustrer et créer des cubes grands-formats représentant les monuments auprès desquels ils sont exposés. Ils sont visibles à proximité de la grotte du Placard à Vilhonneur, du théâtre gallo-romain des Bouchauds à Saint Cybardeaux, de Cassinomagus à Chassenon, de l’abbaye de Saint-Amand de Boixe et des vestiges gallo-romains d’Embourie. Une façon ludique de découvrir l’histoire des lieux. 

Interview croisée de François Bonneau, Président du conseil départemental, Samuel Cazenave, Président du Conseil d'Administration de la Cité Internatioale de la Bande dessinée et de l'Image et de Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité Internationale de la Bande dessinée et de l’Image (CIBDI), 

2020 a été déclarée « Année de la BD » par le ministre de la Culture Franck Riester, quel est le sens de cette opération nationale ?

PL : Il y a un an, j’ai remis un rapport au ministère de la Culture où je rappelais l’essor important que la BD connaît depuis une vingtaine d’années. Compte tenu de ce qu’est devenue la BD dans le paysage culturel et artistique français et international, cela méritait un éclairage très fort de la part de l’ensemble du gouvernement. La France est un des trois pays les plus importants dans le monde pour la BD. Il est important qu’il puisse y avoir un moment fort tout au long de l’année pour mettre en valeur le patrimoine et la création, les différentes initiatives engagées un peu partout, mais aussi pour valoriser le territoire charentais qui accueille un pôle de création national. L’année de la BD ce n’est pas un aboutissement, c’est plutôt un point de départ : c’est le commencement d’une nouvelle façon de considérer la bande dessinée, c’est vraiment formidable.

Comment considérez-vous le rôle du Conseil départemental vis-à-vis de la bande-dessinée ?

FB : Le Département est très engagé, très attentif, très soucieux de réfléchir à la façon dont on peut innover dans ce domaine. Avec Stéphanie Garcia, Vice-présidente en charge de la culture et Samuel Cazenave, Président de la CIBDI, nous avons une réelle envie d’accompagner les acteurs du secteur, et notamment les auteurs. Le Département fait preuve d’un vrai sens des responsabilités compte tenu de la place que tient la Charente sur le plan national et international dans le paysage de la BD. Pour la Charente, c’est un véritable atout. Le Département est pour la Cité un partenaire majeur, et ce n’est pas qu’une question de soutien financier (le Département finance la CIBDI à hauteur de 37%, soit 1,1 million d’euros par an). Il fait preuve d’une réelle réflexion sur les projets et sur la stratégie à adopter pour valoriser le secteur de la BD en Charente et au-delà.

Estimez-vous que le Département a pris la mesure de l’enjeu que représente le monde de la BD pour le territoire ?

SC : La Charente est un des premiers territoires où autant d’auteurs vivent et travaillent. La BD est devenue l’ADN culturel de la Charente ; l’écosystème qui s’est créé autour de l’image est un élément important du développement économique du territoire angoumoisin et charentais. Et le Département en est parfaitement conscient. Il s’est par exemple beaucoup investi dans le « Plan auteur », un projet porté par les services sociaux, par les services culturels départementaux, et aussi par le Président et ses vice-présidents. Formation, création de référents dans les services sociaux, amélioration du cadre de travail, conseils administratifs et juridiques : l’objectif est notamment d’améliorer les conditions de vie et de travail des auteurs en Charente. Le Président et son équipe ont souhaité apporter des réponses concrètes aux problèmes que pose la précarisation des auteurs. Nous ne voulons plus laisser les auteurs seuls face à toutes ces difficultés. Ce plan auteur est très innovant, tout spécialement alors qu’une grave crise économique et sociale va maintenant succéder à la pandémie du covid19.

Consulter le Charente Mag n°100 en ligne

Et aussi...

Inauguration de la reconstruction du pont de Châtenay

Inauguration de la reconstruction du pont de Châtenay, un chantier colossal et impressionnant qui...

09/06/2020 : Remise des clés

Remise des clés des voitures appartenant au Département aux associations proposant un service de...

SAM'CULTURE, ÇA M'CULTIVE ! : 27 JUIN 2020

Vous l’attendiez toute la semaine ? Ca y est, on y est presque ! Samedi, c’est demain et «...