En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

fermer

Se protéger et protéger les siens

La parole à Brigitte Fouré,
Vice-Présidente en charge
des solidarités pour l'enfance
et la famille

De la Protection Maternelle et Infantile, aux actions de planification familiale, en passant par le soutien à la parentalité ou au placement des enfants dans nos structures d’accueil diversifiées et adaptées à chaque situation, nous mettons tout en oeuvre dans l’intérêt supérieur de l’enfant. C’est bien là notre priorité.

BUDGET 2018
42 M D’€

Nous nous étions engagés à :

  • intervenir au plus près des besoins des Charentais
  • accompagner toutes les familles en renforçant les actions de prévention
  • soutenir la politique de santé publique
  • proposer aux adolescents et à leurs familles un lieu d’accueil et d'accompagnement spécifique
  • privilégier dans chaque situation et systématiquement l’intérêt supérieur de l’enfant
  • offrir de meilleures conditions d’accueil aux enfants placés.

CHIFFRES

  • 3 018 naissances déclarées
  • 3 904 vaccinations réalisées
  • 615 enfants bénéficiaires d’une aide éducative à domicile
  • 9 412 familles et jeunes majeurs bénéficiaires des allocations mensuelles et secours d’urgence
  • 1 044 enfants placés
    (données du mois de juin 2018)
  • 318 assistants familiaux employés par le Département en 2017

Depuis 2015, nous avons...

  • créé une équipe mobile, chargée d’intervenir partout en Charente, composée de professionnels médico-sociaux pour plus de proximité et d’efficacité, notamment en milieu rural
  • mis en place des actions de soutien à la parentalité, développé la présence des éducateurs de rue dans les quartiers difficiles et promu la médiation sociale et interculturelle
  • renforcé l'accès à la culture, aux loisirs, des enfants confiés en s'appuyant sur le partenariat local (actions menées avec l'École départementale de musique, le Service départemental de la lecture, les associations et autres acteurs locaux)
  • valorisé la place des parents dans l'élaboration du projet pour leur enfant (création de groupes de travail) en associant toutes les parties prenantes du projet de vie du jeune
  • créé la Maison des adolescents en partenariat avec l'Agence Régionale de Santé (ARS), le centre hospitalier Camille Claudel et le Centre Information Jeunesse (CIJ) : véritable outil de prévention et lieu d'écoute et d'accompagnement des adolescents et de leur famille.

À SAVOIR

En 2017, le Département a réalisé un nouveau découpage géographique du périmètre d’action des Maisons Départementales des Solidarités (MDS) afin de l’harmoniser avec celui des communautés de communes et communautés d’agglomération.

Désormais, ce sont 21 « MDS » sur 5 Territoires d'Action Sociale (TAS) qui maillent l’ensemble du territoire et qui constituent de véritables points d’accueil de proximité. Il s'agit d'une forte volonté politique de maintenir des lieux d'écoute proches du domicile de chaque Charentais.

Dans les mois à venir, nous...

  • lancerons un plan départemental de prévention afin de mieux prendre en charge et le plus tôt possible, les situations à risque, en mettant en évidence les besoins et en apportant des réponses adaptées et surtout coordonnées, aux problématiques des enfants, des adolescents et de leurs familles
  • renforcerons notre rôle de pilote dans les actions de planification et d'éducation familiale : informations sur la sexualité et la contraception notamment
  • maintiendrons les séances de vaccinations internationales
  • garantirons pour les tout-petits des modes de gardes diversifiés grâce à une formation professionnalisante des assistantes maternelles
  • lancerons les travaux de modernisation du Centre Départemental de l’Enfance Leclerc Chauvin, propriété départementale pour l’accueil d’urgence des enfants en danger.

INFO EN PLUS

Avec la crise migratoire, la prise en charge des Mineurs non accompagnés (MNA) est devenue ces dernières années un sujet de préoccupation majeur pour les Départements.

Ces jeunes sans famille, majoritairement âgés de 16 à 18 ans relèvent de la protection de l'enfance et posent la question de l'adaptation des modes de prise en charge de leurs besoins.

En 2017, pour la Charente, ce sont 90 jeunes qui ont été hébergés en urgence.

Tenant compte de leur niveau d'autonomie, le Département a développé des formes d'hébergement adaptées à leur âge et axé son intervention sur l'insertion socio-professionnelle.